vue d'ensemble des visiteurs nouveau visiteurs visiteurs connus littérature, journalisme, livres, revues
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Atlantique Sud (5)

    Après de longues heures, voici la Camargue , ses chevaux blancs et le miroir de ses étangs. Puis, les flots bleus de la Méditerranée. Le Bréguet  va longer le littoral français, ensuite les plages espagnoles.  L’équipage repérera successivement Narbonne, Perpignan, Barcelone et Alicante avec ses arènes et son terrain d’aviation. Bientôt, ils découvriront Malaga. Plus tard, leur persévérance sera récompensée : le majestueux rocher de DJEBEL AL TARIK (Gibraltar)  s’encadrera entre les haubans du biplan.

    Après avoir encore été secoué par de violents coup de vent sur le détroit qui sépare l’Europe de l’Afrique, l’appareil atterrira à Casablanca .

    A leur hôtel, une agréable surprise attend les deux pionniers du ciel : une lettre à l’estampille de la « Compagnie Générale Aéropostale, Montaudran-Toulouse ». Elle contient cette phrase  télégraphique : « Pouvez compter sur notre appui pour votre raid vers Brésil – CHABOT ».

    Chabot en personne !  Monsieur Chabot est, bien sûr, le légendaire « Directeur de l’exploitation » de «  La Ligne  » Toulouse-Casablanca-Dakar… Son pouvoir est étendu, son ascendant indéniable, son autorité indiscutée. L’avoir pour allié représente un atout considérable.

    Mais il faut repartir. Et avec le continent noir, les choses se corsent encore.  A partir de Casablanca, c’est l’Afrique désertique et tous ses pièges qu’il faut affronter. Rallier Dakar implique une progression en bordure du Sahara, le long de l’Atlantique, sans prévisions météorologiques, sans radio ni aides au sol.

    A suivre

    Lord Jim

  • Atlantique Sud (4)

    Quand Lionel fut présenté à Michèle, il l’invita à danser. Et de valses en tangos, de steps en charlestons ils n’en finirent pas de se découvrir des affinités communes. Son cœur à elle avait  chaviré lui aussi. Elle n’avait d’yeux que pour le fringant pilote. Ensemble, ils devisèrent longuement tout en se régalant de cognac et de ce jazz fraîchement importé de La Nouvelle-Orléans .

    Ils se revirent huit jours plus tard sur une plage normande, tous deux toujours fortement attirés l’un par l’autre.

    Mais alors que tout allait si bien, Michèle ne vint pas au troisième rendez-vous, ne répondit pas au téléphone  et disparut sans la moindre trace.

    Lionel sursaute. Geoffroy lui crie : « Un peu de pied à droite ». L’avion dérivait trop à l’est. Le pilote corrige aussitôt. Il ne faut pas perdre de vue le Rhône tout en évitant les brouillards qui peuvent traîner dans sa vallée.

    Hanté par la dame de ses pensées, Lionel se pose des questions. Où est-elle ?   Que lui est-il arrivé ?  Pourquoi n’écrit-elle pas ?

    Geoffroy fronce ses épais sourcils. Concentré sur la route à suivre, le but à atteindre, il écoute le ronronnement du moteur, observe autant le ciel que le paysage et ses cartes de navigation.

    A  suivre

    Lord Jim

  • Atlantique Sud (3)

    Lionel observe le paysage plus à l’est. Et tout à coup, son cœur bat la chamade. Il reconnaît un château somptueux aux allures de conte de fées, entouré de pièces d’eau étendues – égayées par des fontaines et jets d’eau -  et d’un vaste jardin à la française dont la rigoureuse symétrie enchante le regard. Il y a passé un merveilleux dimanche. C’est là qu’il a rencontré Michèle. Et dansé avec elle aux rythmes d’un vieux piano. Jamais, il n’oubliera cette journée !   Ce fut le coup de foudre. Quel charme elle avait cette grande femme svelte aux yeux d’azur, au chignon d’or !    Michèle !!!... Un copain l’avait amenée là par hasard. Lionel avait commencé la soirée en sabrant le champagne avec des hommes d’affaires. Et tout ce qu’il entendait le captivait. Les « travaux d’Hercule » accomplis par la compagnie française Latécoère sur le trajet Toulouse-Casablanca-Dakar. La progression rapide des Allemands dans leurs projets  d’implantation de lignes aériennes en Amérique du Sud (L’Allemagne avait perdu ses colonies, mais elle veillait à l’expansion  de son commerce extérieur)… Les exploits des pilotes américains – aventuriers et casse-cou  -  sur les premiers réseaux postaux des Etats-Unis. Par exemple, lors du survol des monts Alleghanis enneigés entre la Pennsylvanie et l’Ohio…

    A suivre

    Lord Jim