vue d'ensemble des visiteurs nouveau visiteurs visiteurs connus littérature, journalisme, livres, revues alphacentauri UA-35 UA-35
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Autour d'un feu

     

    Parce qu'il pleut et que le vent d'octobre chasse dans l'air les feuilles trempées, Elle a allumé dans la cheminée le premier feu de la saison. En extase, Kiki-la-Doucette (la chatte) et Toby-Chien, couchés côte à côte au coin du marbre tiède, s'éblouissent à contempler la flamme et lui dédient des prières intérieures.

    KIKI-LA-DOUCETTE,pareil à un coussin, sans pattes apparentes.- Feu ! Te voici revenu, plus beau que mon souvenir, plus cuisant et plus proche que le soleil ! Feu que tu es splendide ! Par pudeur, je cache ma joie de te revoir, je ferme à demi mes yeux où ta lumière amincit la prunelle, et rien ne paraît sur ma figure où est peinte l'image d'une pensée fauve et brune... Mon ronron discret se perd dans ton crépitement. Ne pétille pas trop, ne crache pas d'étincelles sur ma fourrure, soit clément, Feu varié, que je puisse t'adorer sans crainte...

    TOBY-CHIEN, à moitié cuit, les yeux injectés, la langue pendante .- Feu! Feu divin ! Te revoici ! Je suis bien jeune encore, mais je me souviens de ma terreur respectueuse, la première fois que sa main, à Elle, t'éveilla dans cette même cheminée. La vue d'un feu aussi mystérieux que toi a de quoi frapper un chien-enfant, à peine sorti de l'écurie maternelle. O Feu ! Je n'ai pas perdu toute appréhension. Hiii ! Tu as craché sur ma peau une chose piquante et rouge... J'ai peur... Non, c'est fini.

    Que tu es beau ! Ton centre plus rose darde ses lambeaux d'or, des jets vifs d'air bleu, une fumée qui monte tordue et dessine d'étranges apparences de bêtes... Oh! Que j'ai chaud ! Sois plus doux, Feu souverain, vois comme ma truffe séchée se fendille et craque... Mes oreilles ne flambent-elles point ? Je t'adjure d'une patte suppliante, je gémis d'une volupté insupportable...je n'en puis plus !...(Il se retourne.) Ah ! Rien n'est jamais bon tout à fait. Sous la porte, la bise pince mes cuisses nues. Tant pis! Que mon derrière gèle, pourvu que je t'adore en face!

    COLETTE (Douze dialogues de bêtes)

  • Sublime

     

    Un jeune enfant voit entrer doucement dans sa chambre une grande marionnette, un lion, manipulée avec adresse par une dame, déguisée et maquillée en clown. Celle-ci parle constamment, mais l'attention de l'enfant est polarisée sur la marionnette qui le salue gentiment.

    A un autre moment, dans une chambre voisine, un autre enfant tombe amoureux d'un tendre nounours, animé lui aussi par une dame-clown.

    Plus tard encore, un monsieur cette fois, grimé également en clown, s'introduit dans une chambre en effectuant de gros efforts pour amener une valise, qu'il a apparemment beaucoup de peine à soulever, à traîner. En réalité, la valise est toute vide et s'avère légère comme une plume. Tout à l'heure, des petits bouts d'hommes et de femmes la porteront allègrement en riant.

    Ces clowns opérent par équipes de deux personnes dans des hôpitaux. Où ils sont toujours accueillis , attendus et bienvenus par le personnel hospitalier. Ils exécutent des tours de magie ou de prestidigitation, des tours de cartes, gonflent des ballons en leur donnant la forme de chiens, de perroquets, etc. Parfois un ballon éclate. C'est raté. Mais les clowns en rient eux-mêmes, improvisent, retombent sur leurs jambes et entretiennent l'ambiance joyeuse et la volonté d'apporter

    rires, joie, amusement, distraction, consolation, évasion, divertissement,etc.

    L'association qui regroupe ces clowns-amateurs se nomme A.S.B.L. HôPI-CLOWN. On l'aura compris, celle-ci vise avant tout à l'amélioration du séjour des enfants hospitalisés. Voir à nouveau le sourire sur le visage des enfants, ou voir encore sur leurs lèvres s'esquisser les bisous, au moment de l'adieu, c'est la seule récompense de la troupe des clowns hospitaliers.

    L'association recrute de nouveaux membres. Si vous avez des talents ou de l'expérience d'animation, venez rejoindre l'équipe. Ce recrutement est également ouvert aux infirmiers/ ières des

    services pédiatriques.

    Toutefois, on ne s'improvise pas clown : une petite formation est nécessaire. Il y a les trucs et ficelles du « métier ». Des consignes sont à respecter en milieu hospitalier; par exemple, ne pas demander de quoi souffrent les enfants, etc.

    Si cela vous chante, et pour des renseignements, visitez le site: www.hopiclown.be.

    A mon très humble avis, cette activité est une forme sublime de bénévolat- volontariat.

    LORD JIM

  • Histoire vraie

     

    Il y a quinze ou vingt ans, mes deux fils ont fait la connaissance d'une jeune fille d'une grande beauté et d'une intlligence remarquable. Appelons-la « Christelle »; ce n'est évidemment pas sa véritable identité. Cette jeune fille avait déjà réussi des études supérieures et envisageait d'entreprendre la médecine.

    Quelques mois plus tard – heureusement, quand je l'ai appris, j'étais assis – cela m'a fait un choc ! J'ai frappé la table de mon poing en criant : « NON !! c'est pas vrai!!! »

    Christelle s'est suicidée

    Par pendaison

    Christelle était lesbienne...

    Et cela, elle ne l'avait pas CHOISI !!!!

    Chose curieuse, Christelle se faisait d'amers reproches: elle disait qu'elle n'arrivait pas à aimer les autres.

    Soeur SOURIRE, dont on parle beaucoup depuis la sortie du film retraçant sa vie, vivait sous la pression d'une interrogation semblable : « Pourquoi je n'arrive pas à aimer ? «  Voir à ce sujet, l'article de Gabriel RINGLET (et encore un autre article sur soeur Sourire) dans la revue mensuelle « L'APPEL » « le magazine chrétien de l'événement », numéro de juin 2009, p. 21 (Rédaction, secrétariat, etc. : rue du Beau-Mur, 45 – 4030 Liège - - tél. : 04 341 10 04;

    http://www.magazine-appel.be

    LORD JIM