vue d'ensemble des visiteurs nouveau visiteurs visiteurs connus littérature, journalisme, livres, revues
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Une Eglise à transformer

     

    Dans son livre « J'aimerais vous dire », Albert Rouet, archevêque de Poitiers, affirme que l'Eglise doit « repenser sa manière de faire, de se présenter et, par conséquent, d'être ». L'archevêque pense , en effet, « très profondément » que l' Eglise n'est pas adaptée au monde dans lequel nous viv ons.

    Cet ouvrage bourré d'idées intgelligentes et libres est difficile à résumer. Il nous offre une manière originale de voir, une autre optique.

    « J 'aimerais vous dire », Albert ROUET, Ed. Bayard, 345 pages.

  • JOYEUX NOEL !

     

    Un enfant nous est né, un Fils nous est donné,

    éternelle est sa puissance.

    Chantez au Seigneur un chant nouveau,

    chantez au Seigneur, terre entière,

    chantez au Seigneur et bénissez son nom !

    De jour en jour, proclamez son salut,

    racontez à tous les peuples sa gloire,

    à toutes les nations ses merveilles!

    Joie au ciel! Exulte la terre !

    Les masses de la mer mugissent,

    la campagne tout entière est en fête.

    Les arbres des forêts dansent de joie

    devant la face du Seigneur, car il vient,

    pour gouverner le monde avec justice.

    (Psaume 95 – messe de la nuit de Noël)

  • François de Sales

     

    Né au château de Thorens (Savoie) en 1567, François de Sales commença ses études à Annecy et les poursuivit aux universités de Paris et de Padoue. Au cours de ses années de formation, il eut l'occasion de rencontrer des protestants et des athées; il connut aussi l'angoisse, le doute et chercha anxieusement sa voie. Son père souhaitait qu'il devienne magistrat, mais après mûre réflexion, il décida de devenir prêtrre.

    A peine ordonné en 1593, il visite les malades, assiste les mourants, secourt les pauvres, prêche et confesse. L'évêque de Genève, témoin de son ardeur apostolique, l'envoie en mission auprès des populations du Chablais passées au calvinisme. Cinq ans plus tard, au vu des résultats obtenus, il le prend pour coadjuteur. En 1602, François de Sales devient évêque de Genève , en exil à Annecy.

    Son ministère épiscopal, fidèle à l'esprit du Concile de Trente, porte sur l'organisation des catéchismes, la formation spirituelle et intellectuelle du clergé. Chaque dimanche, il prêche dans sa cathédrale, invitant les fidèles à la communion fréquente et à la recherche de la perfection selon l'Evangile par l'accomplissement assidu des tâches professionnelles et familiales. En 1610, avec sainte Jeanne de Chantal, il fonde l'Ordre de la Visitation.

    Ses ouvrages célèbres se nomment « Introduction à la vie dévote » et « Traité de l'amour de Dieu ».

    Les pauvres ne manquaient pas en Savoie au début du XVII e siècle !

    Françoi s de Sales entreprit de combattre en même temps la pauvreté matérielle et spirituelle, tout en mettant en valeur la fécondité spirituelle et matérielle de ceux qui méditent et pratiquent la pauvreté selon l'Evangile: « Dieu Amour a besoin de nous pour se donner ».

    François de Sales n'est resté indifférent à aucune forme de pauvreté et le souci de la justice a été chez lui prioritaire.

    Homme de contact, direct, sensible , intuitif, évêque totalement donné à son peuple, François de Sales mourut à Lyon en 1622. Son rayonnement , qui avait été considérable de son vivant, se porsuivit après sa mort, au point qu'il fut canonisédès 1665. Lors du procès de béatification, en 1628, Vincent de Paul témoigna longuement en sa faveur, déclarant notamment que « François de Sales ne recula devant aucun labeur pour le service des pauvres et ne mesura jamais son temps pour entendre et aider toutes personnes en difficulté de si humblesconditions qu'elles fussent ».