vue d'ensemble des visiteurs nouveau visiteurs visiteurs connus littérature, journalisme, livres, revues
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • L'aérospatial, fleuron du redressement wallon.

    Si l'aéronautique est l'un des piliers industriels en Belgique, et particulièrement en Wallonie et à Bruxelles, ce n'est pas seulement une question de tradition : le brillant héritage doit être développé dans un secteur en forte croissance, certes, mais aussi de plus en plus concurrentiel.

    Ce n'est pas un hasard si la Sonaca a signé, en juin dernier au Bourget, un contrat d'une valeur potentielle d'un milliard de dollars avec Embraer (avionneur brésilien). Pour la nouvelle famille de jets régionaux E2 de l'avionneur brésilien, l'entreprise carolorégienne va développer et produire non seulement les becs de bord d'attaque des ailes, sa spécialité, mais aussi les volets de bord de fuite. Un tel contrat a été rendu possible parce que Sonaca maîtrise, outre les métaux, les matériaux composites qui s'invitent de plus en plus dans les structures d 'aéronefs.

    Un tel succès ravit les responsables de Skywin, le pôle de compétitivité aéronautique et spatial wallon. Fondé en 2006, il regroupe plus de 120 membres, dont 75 PME, 21 grandes entreprises et 20 universités ou centres d'étude. A l'heure d'un bilan après sept années d'activité, force est de constater que le secteur réalise un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros, dont plus de 90 % à l'exportation, et pèse quasi 6500 emplois directs. Emploi qui, après un creux consécutif à la crise de 2007, a peu ou prou recouvré ses niveaux de 2006. (...)

    Le pôle Skywin ne se repose pas sur ses lauriers. La révolution composite concerne les matériaux, alors que la nouvelle rupture technologique pourrait bien se situer du côté de la méthodologie : la fabrication additive, qui consiste à créer des pièces par couches superposées, avec des caractéristiques impensables en métallurgie classique ou fonderie. Skywin compte en faire l'un de ses axes prioritaires.

     

    Extraits de l'article de Dominique Simonet, journaliste spécialisé en aérospatial de La Libre Belgique, paru dans le numéro de « La Libre » des 22 et 23 février 2014, page 33.

  • Je viendrai ce soir à neuf heures...

    Pourquoi un célèbre auteur parisien disparaît-il sans laisser de traces la veille de recevoir la récompense suprême pour les écrivains ? A-t-il un lien avec cet enseignant français engagé dans l'alphabétisation au Sénégal ? La journaliste lancée à sa recherche arrivera-t-elle à sonder les coeurs et les âmes ?

    Mêlant habilement le passé et le présent, le temps et l'espace, le style de la confession et celui du suspense, Willy Deweert nous offre une prodigieuse double histoire dont les fils se croisent et s'entrecroisent. On s'y passionne pour les destins liés d'un homme au passé trouble et celui d'Oulimata, jeune beauté noire émancipée en butte aux traditions ancestrales et aux dérives islamistes dans son pays.

     

    Willy Deweert est ici au sommet de son art, fait d'une attention extrême à l'intime des êtres et de la jubilation à raconter leurs vies tumultueuses !

     

    WILLY DEWEERT a été professeur de rhétorique au Collège Saint-Michel à Bruxelles. Il a publié plusieurs romans qui furent des bestsellers dont « Les Allumettes de la sacristie » et « Mystalogia » chez Desclée de Brouwer et « Le manuscrit de Sainte -Catherine » chez Mols/Desclée de Brouwer. Il est aussi l'auteur d'un essai, « Indécence », paru en 2012.

  • La lumière du monde.

    Partage ton pain avec celui qui a faim, recueille chez toi le malheureux sans abri, couvre celui que tu verras sans vêtement, ne te dérobe pas à ton semblable. Alors ta lumière jaillira comme l'aurore, et tes forces reviendront rapidement. Ta justice marchera devant toi, et la gloire du Seigneur t'accompagnera. Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra ; si tu cries , il dira : « Me voici. » Si tu fais disparaître de ton pays le joug, le geste de menace, la parole malfaisante, si tu donnes de bon coeur à celui qui a faim, et si tu combles les désirs du malheureux, ta LUMIèRE se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera comme la lumière de midi.

    Lecture du livre d'Isaïe 58, 7-10

    Dans les textes de la messe de ce dimanche de février, la lumière est mise en exergue, alors qu'on est exactement huit jours après la Chandeleur et que les jours s'allongent le matin et le soir.

    Le Psaume 111 dit : « Dans la nuit de ce monde, brille la lumière du juste. »

    Pour l ' »Alléluia », on chante : »Lumière du monde ? Jésus Christ, celui qui marche à ta suite aura la lumière de la vie. »

    Quant à l'Evangile selon saint Matthieu, il raconte : « Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : »Vous êtes le sel de la terre. Si le sel se dénature, comment redeviendra-t-il du sel ? Il n'est plus bon à rien : on le jette dehors et les gens le piétinent. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau (récipient, dont le contenu équivalait à une mesure de capacité pour les grains, etc.);on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes:alors, en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. »