vue d'ensemble des visiteurs nouveau visiteurs visiteurs connus littérature, journalisme, livres, revues
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • L'apparition du 27 novembre.

    Comme actuellement, toutes les époques de l'HISTOIRE ont eu, à un moment donné, fortement besoin d'aide, de secours, de charité, de solidarité...

    Lorsque Vincent de Paul et Louise de Marillac fondent la congrégation des Filles de la Charité, en 1633, c'est pour soulager l'immense misère qui règne sur Paris et ses alentours. Dans leur sillage, un grand nombre de femmes s'engagent pour servir les plus pauvres dans l'humilité, la simplicité et la charité, mère de toutes les vertus. Comme héritage spirituel, Louise de Marillac leur a insufflé son amour envers la Vierge Marie : « Ayez bien soin du service des pauvres (...) et priez bien la Sainte Vierge qu'elle soit votre unique Mère ».

    c'est à la maison-mère, rue du bac, à Paris, qu'en 1830 arrive une jeune fille de 24 ans, Catherine Labouré. Après la mort de sa mère, elle s'est spontanément tournée vers Marie en disant « Maintenant tu seras ma maman. » Cette Mère unique viendra lui rendre visite par trois fois durant le temps de son noviciat.

    Trois visites.

    Le 18 juillet 1830, après avoir demandé à saint Vincent de Paul la grâce de voir la Sainte Vierge , elle est appelée au cours de la nuit par un enfant qui la conduit à la chapelle. Marie, assise sur un fauteuil, l'accueille puis lui désigne le tabernacle : « Venez au pied de cet autel. Là, les grâces seront répandues sur toutes les personnes qui les demanderont avec confiance et ferveur. »

    Le 27 NOVEMBRE, pendant l'oraison commune, Marie présente à Catherine une médaille sur laquelle est inscrite l'invocation : « O Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. » En se présentant comme l'Immaculée, Marie confirmait la justesse de la prière que Louise Ainside Marillac avait demandé aux Filles de la Charité d'ajouter à chaque dizaine de chapelet : »Très sainte Vierge, je crois et confesse votre sainte et immaculée Conception. »

    Ainsi, bien avant la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception, Marie se présentait-elle comme la femme « conçue sans péché ». Ce qu'elle confirmera en 1858 lorsqu'elle dira à Bernadette de Lourdes : « Je suis l'Immaculée Conception ».

    En attendant, quelques semaines plus tard, Catherine voit Marie pour la dernièrefois, puis elle part rejoindre l'hospice de Reuilly où elle servira les pauvres, ignorée du monde, pendant quarante-six ans.

    D'après Bénédicte Ducatel

    in « Magnificat » de novembre 2014.

  • Saint Louis IX (2)

    BLANCHE de CASTILLE

     

    Le roi Louis VIII étant décédé, alors que l'enfant-roi qu'était le futur saint Louis était mineur, qui allait assumer la régence, qu'on appelait à l'époque la « baillie » du royaume ?

    Blanche de Castille devint régente de fait, et face aux Grands, intrigants et à une situation difficile, elle put compter sur des hommes loyaux, une armée bien encadrée, des finances larges et gérées par les Templiers de Paris.

    Louis IX fut couronné à Reims, le 29 novembre 1226.

    En ce qui concerne l'éducation de Louis IX, l'influence de sa mère, la reine, fut considérable. Le jeune roi reçut une formation religieuse exigeante, puis fut initié aux affaires. Il apprit les lettres, le droit, les coutumes du royaume. Faire le bien, éviter le mal.

    Blanche de Castille et le jeune roi (13 ans) eurent à affronter les prétentions des Grands, des barons et du roi d'Angleterre, Henri III. Mais ils réussirent à déjouer une conjuration.

    (à suivre)

  • Louis IX, roi de France.

    Louis IX est né le 25 avril 1214. Ses parents étaient Blanche de Castille et Louis VIII. Il était le petit-fils de Philippe Auguste.

    Les parents du futur Saint Louis eurent 12 enfants, dont 6 morts en bas âge.

    Louis VIII est resté loyalement fidèle à l'autorité paternelle de Philippe Auguste, qui mourut le 14 juillet 1223. Impérieux chevalier, on le surnomma Louis le Lion.

    Louis et Blanche s'aimaient d'amour passionnément. Quel bel exemple d'harmonie conjugale, de fidélité et de tendresse pour le futur Saint Louis ! Ils furent couronnés à Reims, le 6 août 1223.

    Lors de la succession de Louis VIII, le futur Louis IX, le fils aîné, ne reçut en héritage que l'ancien domaine royal et la Normandie – mais pas l'intégralité du royaume entier de Philippe Auguste.

    L'Artois allait à Robert, le second fils.

    L'Anjou et le Maine furent octroyés à Jean (le 3e).

    Tandis que l'Auvergne et le Poitou furent destinés par le testament à Alphonse (le 4e).

    Louis VIII mourut le 8 novembre 1226, au retour de sa croisade contre les Albigeois.

    (à suivre)