vue d'ensemble des visiteurs nouveau visiteurs visiteurs connus littérature, journalisme, livres, revues alphacentauri UA-35 UA-35
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Dieu de MISERICORDE, prends pitié de nous.

    Jésus-Christ est le visage de la miséricorde du Père.le mystère de la foi chrétienne est là tout entier. Devenue vivante et visible, elle atteint son sommet en Jésus de Nazareth. Le Père, « riche en miséricorde » (Ep 2, 4) après avoir révélé son nom à Moïse comme « Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d'amour et de vérité » (Ex 34,6) n'a pas cessé de faire connaître sa nature divine de différentes manières et en de nombreux moments. Lorsqu'est venue la « plénitude des temps » (Ga 4,4), quand tout fut disposé selon son dessein de salut, Il envoya son Fils né de la Vierge Marie pour nous révéler de façon définitive son amour. Qui le voit a vu le père (cf. Jn 14,9). A travers sa parole, ses gestes, et toute sa personne, Jésus de Nazareth révèle la miséricorde de Dieu.

    Nous avons toujours besoin de contempler le mystère de la miséricorde. Elle est source de joie, de sérénité et de paix. Elle est la condition de notre salut. Miséricorde est le mot qui révèle le mystère de la Sainte Trinité. La miséricorde, c'est l'acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. La miséricorde, c'est la loi fondamentale qui habite le coeur de chacun lorsqu'il jette un regard sincère sur le frère qu'il rencontre sur le chemin de la vie. La miséricorde, c'est le chemin qui unit Dieu et l'homme, pour qu'il ouvre son coeur à l'espérance d'être aimé pour toujours malgré les limites de notre péché.

    Pape François

    in « Le VISAGE de la MISERICODE » - Editions Salvator, 59 pp.- 5 EUR.

     

    Ouverture de l'Année Sainte : 13 décembre.

    En organisant un jubilé sur la miséricorde, le saint Père met en avant le Dieu miséricordieux, l'invitation adressée à chacun de nous de revenir vers Lui. Le 11 janvier dernier, durant l'Angélus, le Pape affirmait : « Il y a tellement besoin, aujourd'hui de miséricorde et il est important que les fidèles laïcs la vivent et l'apportent dans les différents milieux de la société.(...). »

     

    Avec tout ce qui se passe pour le moment, il n'y a rien de mieux à faire que de s'en remettre à la grâce et à la miséricorde de Dieu.

     

    Dans tous les diocèses du monde, cette Année sainte de la Miséricorde sera tout particulièrement célébrée dans les cathédrales le dimanche 13 décembre.

  • La Question du MOYEN-ORIENT.

    Hier soir, 26 novembre 2015, sur la chaîne FRANCE 2, dans l'émission « Des paroles et des actes »,on a pu entendre un orateur-interlocuteur suggérer que la solution des problèmes du Moyen-Orient soit trouvée et réglée par ces différents pays ou groupes ethnique et idéologiques, entre eux. On peut donc supposer très logiquement que l'OTAN et la Russie doivent arrêter leurs bombardements et surtout ne rien entreprendre « à la BUSH », c'est-à-dire envoyer des troupes au sol.

    Un autre orateur, M. Rafarin, ancien Premier ministre français, proposait plus largement une grande conférence internationale réunissant donc tous les nombreux pays et groupes intéressés.

     

    X

    x x

     

    Politique intérieure française.

     

    Il y a quelques jours, sur la chaîne de télévision française des régions FR3, on a brièvement donné les résultats d'un sondage préélectoral prévu pour décembre. Il en ressort que pour la Région NORD-PAS de CALAIS-PICARDIE, le Front National récolterait 40 % des suffrages au premier tour du scrutin, et qu'au second tour, Marine Le PEN avait beaucoup de chance de l'emporter.

    Lord Jim

  • COMPATIR.

    Etre sincèrement triste pour une personne en difficulté est une belle qualité d'âme. Mais compatir ? Aller jusqu'à partager une part de la « souffrance » de l'autre ? Où peut bien être le chemin d'épanouissement personnel là-dedans ? Peut-être en y allant par étapes.D'abord, essayer d'accueillir sa différence. « Nous sommes obligés de nous aimer les uns les autres. Nous ne sommes pas rigoureusement tenus de nous trouver sympathiques », explique non sans humour, Thomas Merton, nous invitant à exercer une « lucidité » compatissante envers chacun. Ma capacité à aimer peut alors s'élargir, allant au-delà du lien naturel que j'arrive (ou pas) à nouer avec l'autre. Il faut s'exercer à aimer les « gens ennuyeux et maussades », voire même « ceux qui nous font du mal, par effet ou par paroles », explique François de Sales. « Pour traiter les autres comme des êtres humains », précise Thomas Merton, « il faut avoir suffisamment pitié d'eux pour comprendre au moins que lorsqu'ils souffrent ils ressentent à peu près ce que je ressens lorsque je souffre. »

    x

    Thomas Merton (1915-1968)

    Ce trappiste franco-américain, homme de plume, a toujours tendu d'élargir l'espace de sa cellule monastique aux questions de son temps. En partageant les fruits de son expérience spirituelle mais aussi en prenant part aux combats sociaux de son époque et en s'engageant dans le dialogue interreligieux.

     

    François de Sales (1567-1622)

    Un évêque catholique en terre protestante : ce saint Savoyard, aimant les défis pastoraux, laisse un héritage spirituel et théologique impressionnant. Tous les moyens de son époque sont bons pour sa prédication, mais il privilégie par-dessus tout la douceur.

     

    Les textes ci-dessus sont puisés dans un article intitulé « Devenir plus humain à l'école de la sagesse chrétienne », paru dans l'hebdomadaire belge « DIMANCHE » du 20 septembre 2015, publié lui-même d'après un dossier réalisé par Anne-Lise DAVID et Dominique LANG dans la publication « PELERIN ».