vue d'ensemble des visiteurs nouveau visiteurs visiteurs connus littérature, journalisme, livres, revues alphacentauri UA-35 UA-35
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Nouvel An Chinois.

    Le 8 février 2016, ce sera le Nouvel An Chinois. Pendant une semaine, il y aura des réjouissances, on s'échangera beaucoup de cadeaux. Ce ne sera pas une période pour y entreprendre un voyage d'affaires pour les étrangers.

    Cette nouvelle année sera celle du SINGE. L'animal symbolise l'énergie particulière qui va influencer les douze mois à venir. Ce serait un singe surpuissant, intelligent, communicant, rusé, joueur et plein de surprises.

     

    Autant dire que les années « Singe » sont marquées par des événements inattendus... encore que.. 

    En 1956, nous avons subi un hiver très dur, avec des températures de – 30 ° C dans le sud de la France.

    Cette même année, dans le bloc de l'Est, et sous l'ère de la guerre froide, la Hongrie a vécu un mouvement insurrectionnel, en octobre.

    La fameuse année 1968 a été celle du « Printemps de Prague », une tentative de libéralisation de la Tchécoslovaquie à l'égard du joug soviétique.

    Mais ce fut surtout la fameuse révolution estudiantine en France, qui changea pas mal de choses dans nos mentalités et notre art de vivre...

    Plus récemment, 1980 fut l'année de « Solidarnosc » (Solidarité), un remarquable bras-de-fer des syndicats polonais avec l'Union Soviétique.

    Il paraît que le 4 février 2004, le premier jour de l'année du Singe, Marc Zuckerberg a lancé FACEBOOK, le réseau social qui va conquérir le monde, et modifier considérablement nos moyens de comunications, entre autres.

    En guise de conclusion, on peut dire que dans une année du Singe, il y a une audace, un saut vers l'inconnu, un désir de liberté avec, en germe, un possible renversement des rapports de force.

    Lire la suite

  • Jean-Marie PELT.

    Né en 1933 en Moselle, il était pharmacien de formation. Mais c'est quand il parlait « nature » que son visage s'illuminait. Sa passion avait rapidement eu pour nom « botanique », puis « biologie végétale ». Ce qui l'a vraiment fait vivre, c'est l'écologie. Non comme combat politique, mais comme engagement humaniste . En France, il était devenu un des grands noms, popularisé par les médias. Avec une particularité : ne pas cacher que, pour lui, l'écologie ne pouvait être qu'étroitement associée à son engagement de chrétien. Longtemps,il avait regretté la timidité de l'Eglise catholique face à ce sujet essentiel, déplorant qu'elle n'y marque de l'intérêt que lorsqu'il s'agissait de défendre la préservation de la vie. « Cette idée a fait oublier que la vie ne vaut que si elle est encore là », disait-il. Aussi n'avait-il pas caché sa joie à la publication de l'encyclique du pape François, l'été dernier. Se sachant malade, il se réjouissait qu'il lui ait fait ce cadeau de son vivant. Jean-Marie Pelt, transfiguré par sa lutte pour l'environnement, est décédé l'avant-veille de Noël.

     

    Frédéric ANTOINE,

    Rédacteur en chef

    du magazine « L'appel », le magazine chrétien de l'événement,

    numéro 384 de février 2016.

    Rue du Beau Mur 45, 4030 Liège

  • LUCKY LUKE.

    Oui, Lucky, notre chance ! J'ai eu le bonheur de le découvrir, quand j'étais enfant, à la Saint-Nicolas,dans « L'Almanach SPIROU de décembre 1946.tUn « Almanach » à ne se défaire qu'à prix d'or, tant il est riche. On y trouve ainsi, notamment, un récit complet d'une aventure de Valhardi, si je me souviens bien. Et des tas d'autres choses intéressantes pour les bédéphiles.

    Actuellement, des dizaines d'années après la création de « l'homme qui tire plus vite que son ombre », les ventes dépassent pour les 80 albums traduits en 29 langues, les 300 millions.

    Morris, l'auteur, de son vrai nom Maurice de Bevere, a l'art de narrer, de raconter une histoire en 20 pages.

    Une devise : la simplicité.

    Il a abordé le western parce qu'il aimait dessiner des chevaux. En réalité, il raffolait du Far West et ne ratait aucun film américain de cow-boys.

    Il est admiré par les enfants comme par les adultes, qui discernent dans ses oeuvres une lecture au second degré.

    Il est à noter que Morris travaillera un certain temps avec René Goscinny et que le résultat fut un enrichissement sans nul doute sur le plan de la création.

    Morris a vécu 6 ans aux Etats-Unis. Il a vu aussi bien New York que la Californie. Cela lui a permis de s' imprégnier des paysages de l'Amérique du Nord.

    Il avait un immense talent graphique. Dans ce domaine, il a fait des recherches dans tous les sens.

    Il est le premier dessinateur européen à avoir intégré « dans une sorte d'univers franco-belge, des codes et des philosophies d'écriture qui ne sont pas franchement européens. »

    Tout cela va vraiment très loin pour notre « poor lonesome cow-boy » chevauchant Jolly Jumper, sur une piste plate et désertique, encadrée de cactus, face au soleil levant.

    LORD JIM