vue d'ensemble des visiteurs nouveau visiteurs visiteurs connus littérature, journalisme, livres, revues alphacentauri UA-35 UA-35
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Pierre BAROUH, conseiller de Claude LELOUCH.

Pierre Barouh est décédé fin décembre, à Paris, 14e arrondissement, à 82 ans.

Il a été l'époux d'Anouk Aimée.

En dehors de sa remarquable participation au film de Claude Lelouch « Un homme et une femme », il a aussi à son actif la création de la chanson « A bicyclette » écrite pour Yves Montand.

Pierre Barouh est né à Paris, le 19 février 1934, dans une famille juive en provenance de Turquie. Pendant la seconde guerre mondiale, il sera caché en Vendée.

Journaliste sportif, il a longtemps séjourné au Portugal où il découvert la musique brésilienne. Il a décidé alors de voyager en Amérique du Sud. De retour en France, il a gardé le contact avec de nombreux musiciens et compositeurs brésiliens.

Ultérieurement, il a opté pour le septième Art : il a été engagé par Claude Lelouch pour le film : « Une fille et des fusils ».

Il sera un des rares conseillers de Claude Lelouch. On lui doit d'abord le titre du célèbre film « Un homme et une femme » ainsi que son « ba da ba da ba «  fameux -sur la musique de Francis Lai - qui ont beaucoup contribué au succès du film et l'obtention de la Palme d'Or à Cannes, en 1966.

L.J.

Commentaires

  • Ceux qui ont eu la chance du partage avec Pierre Barouh savent que ce n’est pas seulement un ami qui est trop tôt parti sur l’autre rive. Pierre était aussi un grand humaniste aux qualités rares et d’une générosité enjouée. Il a certainement consacré plus de son temps au talent des autres qu’au sien. En 35 ans d’amitié, je ne l’ai pas une fois entendu dire du mal de quelqu’un…. Plus qu’un poète talentueux, dont l’art traversera et traverse déjà les générations, Pierre restait attentif à ce et à ceux qui l’entouraient, avec bienveillance, intelligence, courtoisie. Il faut s’inspirer du patrimoine qu’il nous lègue : ses messages sont immortels, sincères, fondés, réfléchis, profonds…car il est également un homme de grande culture. Et nous en avons tant besoin ! Sensible à la nature, au respect et à la beauté du Monde, son regard sans frontières était un hymne à la rencontre et au partage. Saravah ! merci de tous tes cadeaux très cher Pierre ! je suis inconsolable.
    Alain Rançon

Écrire un commentaire

Optionnel