vue d'ensemble des visiteurs nouveau visiteurs visiteurs connus littérature, journalisme, livres, revues alphacentauri UA-35 UA-35
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • M.LONSDALE, grand acteur, marqué par le christianisme.

    Michael Lonsdale est né d'un « coup de foudre ». sa mère est en effet tombée amoureuse de l'homme que son mari, officier de la marine britannique, a rencontré dans les tribunes d'un match de foot. Mais son père, absent pour lui, s'est mis à boire pendant la guerre , au maroc où ils vivaient. Et a été remplcé, auporès de sa femme, par l'un de ses amis russes.

    A la fin des années 1940, il entame des études de théâtre à paris. Le métier de comédien, il affirme l'aimer par goût des histoires et pour pouvoir prolonger l'enfance par le jeu. Une sorte de revanche pour ce fils adultérin dont le grand-père et l'arrière-grand-père étaient des des enfants naturels. Et le jeu, il le relie à cette parole du Christ : « Si vous n'êtes pas comme des enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux. » « je trouve ça merveilleux.Il faut garder l'esprit des enfants. Et face à Dieu, dit encore Lonsdale, je me sens comme un enfant », lâche-t-il dans un rire.

     

    Il est d'ailleurs surpris d'avoir interprété de nombeux personnages religieux. Il en a recensé douze. « Je ne l'ai pas cherché, c'est venu comme ça. » Il a revêtu tour à tour l'habit de plusieurs prêtres, d'un pasteur, d'un abbé, d'un cardinal et même du recteur de la Mosquée de Paris pendant la Deuxième Guerre mondiale. Et bien sur, le froc de frère Luc dans « Des hommes et des dieux », le film de Xavier Beauvois sur l'assassinat des moines deTibhirine qui luia valu un César.Il considère ce rôle comme l'un des plus importants de sa carrière. « J'ai été émerveillé et troublé, j'avais l'impression qu'il était là », confesse-t-il

     

     

    x x

    x

     

    « Ma foi, c'est de mettre en action ce que le Christ demande, commande:nous aimer les uns les autres », explique-t-il de sa voix chaude et placide, lui qui avouie ne jamais se mettre en colère. »Il faut prier très fort l'Esprit saint, lui demander de nous aider à être généreux et à pardonner. Je crois enl'utilité de la prière, elle m'aide à mieux vivre. Dans la jounée, en marchant, je m'arrête, je fais une petite prière. Je parle au Christ, notre ami qui entend tout, écoute tout. Je lui demande d'être positif, d'aider l'humanité. »

     

    X X X

    Michael Lonsdale publie des livres. Dans le plus récent, « Le dictionnaire de ma vie. », il parle des auteurs et cinéastes qui ont compté pour lui : Marguerite Duras et Samuel Beckett, Orson Welles et François Truffaut. Lonsdale est interprète de quelque trois cents rôles au théâtre, au cinéma ou à la télévision, sans compter les nombreux doublages ou voix off. Il insiste sans cesse sur l'importance qu'occupe la foi dans son existence...

     

     

    « Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime. » (Jean 15,13). Michael Lonsdale aime citer ces paroles du Christ. Ce sont » les plus belles jamais prononcées », glisse-t-il dans un sourire (...)L'amour, dit l'acteur, est ce qu'il place au-dessus de tout. « Il peut changer le monde, il faut le penser, le souhaiter .

     

    Source : de très larges extraits de l'article « MICHAEL LONSDALE, avec la Foi pour guide. » de Michel Paquot

    in « L'APPEL », le magazine chrétien de l'actu qui fait sens.

    N°394 février 2017.

     

    Adresse : 45, rue du Beau-Mur – 4030 Liège

    Tél/Fax : 04.341.10.04.

  • Le magazine "MOUSTIQUE" revêt des habits neufs.

    On ne peut faire l'impasse sur la nouvelle formule qu'adopte l'hebdomaire « Moustique » à 92 ans passés.

    La publication renouvelée comprend quatre grandes sections s'étendant sur plus de 150 pages.

    La première, intitulée « Les infos », présente toutes les actualités qui comptent, en bref, en vitesse, mais avec expertise.

    La deuxième « Les grands formats » est consacrée à un dossier substantiel et d'envergure, et à des articles de fond.

    La troisième guide le lecteur pour vivre des moments « week end » toute la semaine en lui proposant des idées de sorties (cinéma, balades, spectacles, restaurants, etc.) et des manières de mener son cocooning bien à l'abri (musique, cuisine, télévision, livres, etc.)

     

    Pour terminer, on trouve les programmes télé qui permettent de comparer facilement les offres de 56 chaînes majeures par le truchement de grilles classiques devenues légendaires.

     

     

    BON VENT à toute l'équipe !

     

    LORD JIM

  • Chronique d'une mort annoncée.

    Ce jour-là, Jocelyne, la prof' de religion de cette école communale est venue habillée tout en noir (style « funérailles dans les années 50 ») comme on le voit dans les vieux films d'époque. Et plusieurs élèves, très intrigués, ont demandé : »Madame, pourquoi vous êtes tout en noir ? Quelqu'un est mort ? Il y a un enterrement ? » Et ce ne sont pas seulement les élèves qui ont posé cette question. La direction de l'école aussi, de même que les collègues dans la salle des profs.

    C'était exactement le but recherché par Jocelyne. Mais personne de ses proches n'était décidé. Par contre, elle signifiait ainsi la perte dramatique...d'une heure de cours de religion chaque semaine,supprimée dans toutes les écoles primaires officielles de la Communauté française au profit de l'introduction obligatoire d'une heure à l'éducation à la philosophie et à la citoyenneté EPC). Elle voulait par son vêtement « funéraire » montrer que pour tous les enseignants, élèves et parents pour qui les cours des religions (catholique, protestante, orthodoxe, juive et musulmane) ou de morale non confessionnelle sont importants, cette mesure est une véritable catastrophe. Le tour du secondaire viendra dès l'année scolaire prochaine.

    Avec cette heure de perdue, et le fait qu'il ne reste qu'une période par semaine de religion ou de morale, le contact, le suivi et le développement du contenu du cours sont particulièrement ébranlés.

    (...) Cela montre bien que ceux qui désirent être les fossoyeurs des cours de religion ou de morale ont réussi un grand coup Et ils encherchent la suppression totale.

     

    D'après la Chronique de Luc AERENS

    in l'hebdomadaire « DIMANCHE » N° 6 de ce 12 février 2017.