vue d'ensemble des visiteurs nouveau visiteurs visiteurs connus littérature, journalisme, livres, revues alphacentauri UA-35 UA-35
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • INTEGRALEMENT CHINOIS.

    La Chine, qui inventa la soie, la porcelaine, l'encre et la poudre à canon...se limitait, en matière d'avions de combat, à acheter des appareils de l'Union soviétique ou à les copier.

    Cette longue marche, vouée à la dépendance de l'extérieur et à tous ses aléas, est révolue . Désormais, la Chine vole de ses propres ailes : elle produit ses avions militaires bien à elle – y compris les moteurs – et ce sont des aéronefs à la pointe de la technologie.

    Les deux principales firmes aéronautiques chinoises sont la CHENGDU Aircraft Indsustrial Group et le SHENYANG Aircraft Industry Group of China.

    L'empire du Milieu est entré dans le cercle fermé des constructeurs d'avions de combat de premier plan.

     

    Porte-avions.

     

    D'autre part, la force aéronavale de l'Armée populaire de libération chinoise a mis en service un premier porte-avions, dénommé « LIAONING », comme la province du même nom.

    Le bâtiment de 55.000 tonnes est, en fait, un porte-avions de conception russe, le « VARYAG » (ex- »RIGA ») de la classe Amiral Kuznetsov, resté inachevé et racheté à l'Ukraine en 2002, avant d'être rénové par la Chine.

    Mais à présent, la Chine construit elle-même son propre porte-avions qui n'aura rien à envier à des bâtiments homologues étrangers.

    Sur le plan stratégique, un navire porte-avions bouleverse toute la donne. L'un ou l'autre pays voisin trop démonstratif ou manoeuvrier ferait bien d'y penser.