vue d'ensemble des visiteurs nouveau visiteurs visiteurs connus littérature, journalisme, livres, revues alphacentauri UA-35 UA-35
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Le cantique luthérien.

Jacques Franck publie dans « Lire », supplément de « La Libre » une présentation du tome 2 des Oeuvres de LUTHER. ( « Lire » du mardi 6 juin 2017).

J. Franck note que la musique est inscrite au coeur de la théologie de Luther : c'est ce qu'observe Peter Veit dans la notice qu'il leur consacre : »Luther pose notamment pour principe que la Parole divine enfermée dans la Bible est lettre morte si elle n'est pas en même temps annoncée, transmise par la voix, écoutée. En vertu de cette conception, le chant, et plus généralement la musique, sont promus au rang de vecteur privilégié de la Parole divine, en raison de la nature propre de la musique qui agit plus fortement sur les hommes que la simple parole parlée. »

Dans ce texte, qui est publié, précisons le, en PLEIADE, il est affimé que le cantique luthérien, qui faisait entendre la voix des fidèles dans l'église et pas seulement celle des célébrants et des choeurs, imprégna bientôt la piété familiale dans les fermes comme les châteaux : d'où l'exceptionnelle culture musicale qui caractérise les Allemands. Le cantique luthérien, qu'on appellera chorals au XVIIIe siècle, trouva sa traduction la plus accomplie dans les partitions de Bach. C'est aussi grâce aux chorals qu'il prélude ou accompagne, que l'orgue acquit l'éminente fonction liturgique dont témoignent les oeuvres de Buxtehude, Pachelbel, Bach, etc.

Écrire un commentaire

Optionnel