vue d'ensemble des visiteurs nouveau visiteurs visiteurs connus littérature, journalisme, livres, revues alphacentauri UA-35 UA-35
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

quartier des palmiers - Page 4

  • N.-D. de La Salette, un site à découvrir.

    Une apparition en 1846 (antérieure à celle de Lourdes).

     

    Le 19 septembre 1846, dans les alpages au-dessus du village deLa Salette en Isère (France), deux enfants bergers, Maximin Giraud et Mélanie Calvet, disent avoir rencontré une « Belle Dame » en pleurs, toute de lumière. Elle leur confie un message de conversion, pour « tout son peuple ». Cela se déroule dans un décor de montagnes, en un endroit désertique et solitaire, peut-être grandiose et fantastique.

    Après 5 ans d'une enquête rigoureuse, l'évêque de Grenoble, Mgr Philibert de Bruillard, reconnaît par un mandement l'authenticité de l'apparition.

    Des larmes.

    C'est en pleurs que N.-D. Confie aux bergers une « Grande Nouvelle ». Ces larmes montrent que, même si elle n'est pas de ce monde, elle ne cesse d'être présente dans la vie difficile des paysans de l'époque, aux joies et aux drames des hommes, femmes et enfants de touis les temps et partout.

    Mais derrière ces larmes, les mots sont prononcés pour réveiller l'espérance : « N'ayez pas peur. »

    (Jean-Paul II devait ultérieurement, prononcer ce conseil, lui aussi : « N'ayez pas peur.)

    La prière change le monde.

    Se convertir, ce n'est pas d'abord s'abîmer en prières, mais apprendreà aimer comme le Christ. « Le sacrifice que j'aime, dit le Seigneur, c'est de faire droit au malheureux, à la veuve et à l'orphelin. »

    Notre-Dame de la Salette est convaicue que la prière change le monde, mais aussi que, sans conversion elle ne peut contenir le danger. Si les hommes tombent dans l'égoïsme, certains en subissent les interminables conséquences. Le conversion débouche sur la compréhension, la prise de conscience à l'époque (en plein 19e siècle) que les patrons, les responsables ne peuvent, par exemple, faire travailler les gens 7 jours sur 7. Ce qui a amené le repos du dimanche. Hommes, femmes et enfants peuvent jouir de loisirs, consacrer du temps à eux-mêmes, à leur entourage...et à Dieu.

    Situation.

    Notre-Dame de la Salette se trouve en France, au sud-est du pays, en région Rhône-Alpes, dans le département de l'Isère, dans les limites de l'ancienne province du Dauphiné

    La Salette est située aux confins sud du département, dans le canton de CORPS, sur la commune de la Salette Fallavaux, dans le Beaumont

    Un site majestueux.

    En lisière du Parc national des Ecrins, le sanctuaire occupe un replat entre le Mont Planeau et les pentes du Gargas et du Chamoux.

    Blotti au creux de la montagne, il domine souvent la mer de nuages.

     

    Commnet y aller ?

     

    De Grenoble ou Gap, emprunter la RN 85, dite « Route Napoléon » jusqu'à Corps. Pour arriver au sanctuaire, quitter la RN 85 et entamer une montée de 14 km .

    Le sanctuaire est construit autour du lieu de l'Apparition mariale de 1846, à près de 1800 m d'altitude.

    Vues imprenables sur les montagnes.

     

    Pour les amateurs de randonnées, il est également possible de se rendre au sanctuaire à pied, à l'exemple des anciens pèlerins, en suivant de nombreux chemins balisés, par exemple, du Valbonnais (nord) ; du Valgaudemar (sur-est) ou encore de Corps (sud-ouest).

    Tous ces parcours permettent de découvrir les alentours du sanctuaire, particulièrment riches de faune et de flore alpines, ainsi que d'avoir quelques vues imprenables et admirer les paysages de moyenne et haute montagne.

  • Vous avez dit ANARCHISTE ?

    Si Dieu n'existe pas,

    tout est permis »

    DOSTOIEVSKY

     

     

    Des anarchistes on connaît la devise « Ni Dieu ni Maître ». Et d'aucuns affirment : »C'est ce qu'il y a de plus beau. »

     

    Un professeur d'histoire avançait, lui, que les anarchistes  «  ce sont des vaincus de la vie ou des fils de vaincus de la vie. »

     

    On peut ressentir ces gens comme des marginaux, fanatiques, idéalistes (?) et dangereux, juste bon pour « casser » du policier, des vitrines de magasins ou du matériel et du mobilier public. N'est-ce pas un attentat anarchiste qui a déclenché la Première Guerre mondiale : Gavrilo Princip, nationaliste serbe, assassin de François-Ferdinand à Sarajevo (28 juin 1914) ?

     

    X

    X X

    Voici qu'on évoque une « saisissante » autobiographie d'une jeune femme:EVGUENIA IAROSLAVSKAÏA – MARKON. Document retrouvé il y a vingt ans à peine, accompagné d'une photo « où on la voit fière, assurée, « Révoltée ».

    Ce livre serait à lire d'urgence pour voir que le combat contre les oppresseurs, quels qu'ils soient, est nécessaire et « grandit l'homme ».

    La lutte de cette femme avec les opprimés inclut le lumpenprolétariat, et même la pègre et les délinquants « qu'elle rejoint par esprit révolutionnaire ».

    On a là, le portrait d'une femme qui n'a peur de rien et est prête à mourir pour la liberté de tous les hommes.

    Effectivement, elle fut fusillée par Staline en juin 1931, dans un des plus terribles goulags : celui des îles SOLOVKI, en mer Blanche, près d' Arkhangelsk.

     

    Voir « LIRE » - supplément de « La Libre Belgique » du 2 mai 2017.

  • PORTUGAL, 13 octobre 1917.

    A FATIMA, ce jour-là, entre 50.000 et 70.000 pèlerins attendent sous la pluie, les pieds dans la boue, comme le montrent les photos de l'époque. Ils seront vite séchés, lorsque le soleil, devenu blanc mat puis multicolore, se met à tourner sur lui-même, avant de sembler se détacher du ciel à la grande terreur de la foule ! De nombreux témoignages existent, d'un futur missionnaire, écolier d'un village situé à 10 km de là, à celui d'un professeur de Sciences à l'Université de Coïmbra, venu en curieux, en passant par l'oncle de pèlerins actuels qui en ont confié le texte à un prédicateur. Tous attestent du phénomène, sans équivalent et annoncé par des enfants sans instruction...

    Qui étaient ces enfants ?

    Trois petits bergers. Jacinta n'a que 7 ans, son frère Francisco presque 9 et leur cousine, Lucia, 10 ans.

    Malgré un gouvernement très anticlérical à l'époque, l'évangélisation fait encore partie de l'éducation familiale précoce au Portugal. Les trois jeunes enfants comprennent d'emblée qu'ils sont en contact avec le surnaturel.

    Alors qu'ils gardent le troupeau familial, après la messe d'un dimanche de 1916, la toute première apparition est celle de « l'ange de la Paix »selon sa propre présentation.

    Il dit aux bergers : « Je suis l'Ange du Portugal, vous attirerez ainsi la paix sur votre pays. » Trois saisons de suite cet ange vient les inviter à prier avec lui.

    En fait, tout le monde sait au village que beaucoup d'hommes ont été enrôlés (le Portugal, allié de l'Angleterre, est engagé à ses côtés contre l'Allemagne).

    Cinq rendez-vous.

    Le 13 mai 1917, il y a cent ans, au lieu-dit Cova da Iria, la Vierge Marie apparaît pour la première fois. « Nous étions si près que nous nous trouvions dans la lumière qui l'entourait, ou plutôt qui émanait d'elle à un mètre de distance, plus ou moins... » écrira Lucia.

    Notre-Dame demande la récitation quotidienne du chapelet et donne cinq rendez-vous, le 13 de chaque mois.

    Une soixantaine de personnes sont présentes le jour de la deuxième apparition. La Vierge explique que l'Humanité est en telle déroute que, pour ouvrir une piste supplémentaire vers la miséricorde, « Jésus veut établir dans le monde la dévotion à mon Coeur Immaculé. »

    La troisième et redoutable rencontre.

    Le troisième mois, la Vierge ose donner à ces enfants une vision effrayante de damnation. Cela les marque définitivement et ils n'auront de cesse de rappeler la nécessité de prier pour la conversion de ceux qui s'obstinent dans le refus de Dieu. Aussi offrent-ils avec courage leur emprisonnement et la confrontation avec l'administrateur local qui les menace de mort (!) s'ils ne révèlent le « grand secret » reçu lors de cette troisième apparition. Ce secret ne sera divulgué officiellement qu'en l'an 2000, prophétie d'une attaque généralisée de l'Eglise et du martyre du pape, de nombreux évêques, prêtres et simples fidèles... Notre Dame ajoute : « Pour empêcher cela, je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Coeur Immaculé et la Communion réparatrice des premiers samedis du mois . Si l'on écoute mes demandes, la Russie se convertira et on aura la paix. Sinon, elle répandra ses erreurs à travers le monde... » L'Histoire du siècle dernier n'a fait que confirmer la propagation d'un courant dévastateur...

     

    Le caractère surnaturel des apparitions a été reconnu en 1930.

    En 2000, à Fatima, Francisco et Jacinta (morts en 1919 et 1920) ont été béatifiés par saint Jean-Paul II.

    En 2005 Lucia est décédée au carmel de Coïmbra. Notre Dame lui avait confié la lourde tâche de répandre son Message, ce qu'elle a fait, en particulier avec saint Jean-Paul II.

     

    Xxx

    D'après le dossier publié par Sabine PEROUSE

    in « Dimanche » N° 17 du 30 avril 2017.